Des Nuages et les Hommes : ou la vérité sur ce que le Cloud Computing va changer pour les équipes

J’ai eu quelques échanges à propos du modèle du Cloud Computing et des ses impacts sur les équipes. Bien sûr, à chaque fois qu’un modèle économique est en évolution, ou qu’une innovation voit le jour, vous aurez des impacts pour les équipes.

La bonne nouvelle c’est que les emplois seront dans le Cloud Computing pour les années à venir comme l’indique CIO lors d’un sondage réalisé avec IBM.

Une bonne question est : Comment pouvons-nous préparer et impliquer les équipes pour voir ce changement comme une opportunité ?

Tout d’abord, quels sont les impacts ?

Les effets sont liés au passage d’une Informatique du  « Planifier – Construire – Opérer » à une informatique « Sourcer – Intégrer – Gérer« . Si on regarde les équipes IT dans leur ensemble, elle se sont concentrées, dans le passé, sur la construction des composants informatiques et sur la gestion de capacité. Avec le passage au Cloud, l’Informatique doit devenir un facilitateur plus qu’un « faiseur » de technologie. Cela signifie que les équipes devront être plus proches de l’entreprise pour mieux comprendre la société et proposer les meilleurs solutions. Les équipes devront utiliser ce que le marché propose plutôt que de le construire ou de réinventer la roue. C’est un peu comme l’industrie automobile il ya 20 ans. Cette industrie a cessé la construction de ses propres vis et a développé des partenariats ainsi que des capacités d’intégration.

Ce sont les impacts majeurs :
Les équipes doivent apprendre comment faire de bons partenariats, puis faire de bons choix, ajuster l’intégration et enfin, mettre en oeuvre un processus d’exploitation efficace. Plus facile à dire qu’à faire;)

Ces points sont confirmés par IT World Canada dans l’enquête sur les compétences du Cloud Computing. Les trois principales compétences sont les suivantes:

  • négociation de contrats,
  • compréhension détaillée du Cloud,
  • amélioration des connaissances techniques.

Qu’en est-il des équipes d’infrastructure IT ?

CloudShaping a dit dans son blog que « CIOs will not choose to move their datacenters into the cloud. Their bosses will. » « les DSI ne choisiront pas de déplacer leurs centres de données dans le Cloud. Leurs patrons oui. »

Je pense que c’est vrai … si l’Infrastructure IT reste dans un ancien fonctionnement. Quelle que soit votre qualité de service et le niveau de vos équipes, vous ne pouvez pas fournir un SLA à 5 neufs à un coût abordable et vous battre contre les grands acteurs IT. Les Datacenter et les équipes d’IT Infrastructure sont essentielles et peuvent créer un avantage concurrentiel si on les oriente correctement.

99,999% ?

Que faire ?

Si nous séparons les équipes IT Infrastructure en 3 domaines, vous avez:

1 – Datacenter, le local du Datacenter et toutes les installations connexes,
2 – Hébergement, derrière ce terme j’indique tout ce qui est dans le Datacenter lui-même,
3 – l’Intégration, le lien entre le système d’information et les Infrastructures IT.

Avec le Cloud, l’accent va se déplacer de «construire le datacenter» à «Intégrer des Composants« , ce qui donnera plus de valeur d’un point de vue Systèmes d’Information. Vous pouvez mettre votre énergie sur l’agilité, la reconfiguration, le temps de fourniture ou des besoins spécifiques aux entreprises comme les contraintes réglementaires ou les profils de services spécifiques. Pour être plus précis, le «Créez vos propre briques » va diminuer au profit d’ « Intégrer des Building Blocks« .

Les équipes d’IT Infrastructure auront à développer les compétences en Systèmes d’Information pour faciliter l’intégration d’applications. Ce dernier point fera ressortir l’importance croissante des Architectes d’Infrastructure qui doivent travailler main dans la main avec les Architectes des Systèmes d’Information.

Les équipes du domaine Hébergement devront faire face à un « tout en un » avec le réseau, le stockage et les serveurs comme une solution intégrée. Le réseau se déplace dans les serveurs, le stockage et le réseau partageront l’épine dorsale du Réseau avec les serveurs. Tous doivent être une seule équipe : Une belle opportunité pour renforcer les compétences de collaboration.

Quelles sont les compétences que les équipes doivent développer pour le Cloud ?

CIO souligne : « Consequently, traditional data center workers will need to learn to design service catalogs, define service offering templates, populate service offerings into the service catalog, and write business and technical workflows to automate the request process. »

SearchCloudComputing liste d’autres compétences clés pour le Cloud Computing :

  • Compétences financières (calcul de ROI),
  • Gestion et relations interpersonnelles (la collaboration est la clé),
  • Les techniques de négociation (SLA Management),
  • Compétences en gestion de processus (ITIL encore à jour),
  • Compréhension du marché (pour le partenariat et la compréhension des offres),
  • Compétences Techniques (dans IT il y a encore Technologie, pour avoir une meilleure intégration avec une bonne compréhension des technologies).

Quelles sont mes compétences préférées ?

  1. L’esprit de Collaboration, le Cloud Computing nécessite un travail d’équipe, pas de collaboration et travail d’équipe, pas de Cloud !
  2. L’intégration au sein du Système d’information et l’Architecture, la valeur viendra de la qualité du lien entre l’infrastructure informatique et les systèmes d’information.
  3. Processus, une plus grande automatisation, plus de virtualisation, signifie un besoin de processus de plus en plus rigoureux.
  4. Marchés et partenariats, le Cloud Computing nécessite la compréhension du marché, des compétences sur la gestion de l’externalisation et des partenariats.

Comment aider ce changement ?

Ma proposition est une stratégie sur deux pieds.
Marchez vous ? Je ne plaisante pas … tout changement commence par une situation de déséquilibre. Le premier pas !

– Un pied sur le Cloud privé,
Développer votre Cloud privé pour préparer le Big Switch comme Nicholas Carr le souligne.
– Un deuxième pied sur le Cloud public,
Ensuite, vous pouvez préparer le passage dans le Cloud public de vos services de commodité.

CIO indique : « cloud computing to overtake on-premise computing as the primary IT delivery model by 2015 », ceci confirme la stratégie sur deux pieds. J’ai l’intention de le développer dans un futur billet.

Pour conclure,

Les équipes sont un atout, un atout majeur auquel toutes les entreprises doivent prendre soin. Afficher la direction, expliquer le changement et expliquer encore pourquoi les équipes ont besoin d’apprendre, de découvrir de nouveaux domaines. Des formations, l’amélioration de la collaboration, la constitution de groupes de travail pour échanger des idées et des réflexions, ce ne sont que quelques possibilités. Quoi qu’il en soit, c’est notre rôle, en tant que manager, collègue ou un coéquipier, d’aider à aller de l’avant pour ce Voyage vers le Cloud Computing : ensemble.

Et là, nous verrons l’opportunité !

Cet article, publié dans Cloud Computing, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s